Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

Économie : La RDC et la NAMIBIE renforcent leur coopération économique

Le Ministre congolais de l’économie nationale séjourne à Windhoek, capitale Namibienne. Jean-Marie KALUMBA est porteur d’un message d’amitié et de fraternité du président Félix Antoine TSHISEKEDI à son homologue Namibien Hage GEINGOB.

Le patron de l’économie Congolaise a été reçu lundi 13 décembre par le vice-président Namibien NANGOLO MBUMBA. Les deux hommes d’Etat ont salué les bonnes relations diplomatiques entre les deux pays. Ils ont réaffirmé leur détermination de renforcer la coopération économique et commerciale, notamment en matière d’importation des produits de la pêche.

 » Je suis porteur d’un message de notre président Félix Antoine TSHISEKEDI à son homologue Namibien. Nos échanges se sont très bien déroulé dans un esprit de fraternité. Les relations entre nos deux États se portent très bien. Il n’y a aucun souci« , a affirmé Jean-Marie KALUMBA, à l’issue de cette rencontre.

Cet acte vient couper court aux rumeurs qui couraient depuis quelques jours sur une éventuelle dégradation des relations entre les deux États au sujet notamment du quota de pêche obtenu par le gouvernement Congolais.
Il s’agit d’une campagne de diabolisation menée par des opérateurs économiques véreux, opposés au processus de rationalisation des prix des produits surgelés.

Le ministre de l’économie nationale Jean-Marie KALUMBA se dit engagé dans des solutions durables afin de permettre à l’État de stopper définitivement les pratiques frauduleuses des opérateurs économiques qui font perdre au pays , plus de 200 millions de dollars chaque année, pour un seul produit, les chinchards par des valeurs CIF falsifiées et la surcharge des structures des prix par des éléments non incorporables.

C’est dans ce cadre que le gouvernement congolais avait conclu un accord avec la Namibie pour un quota de pêche (27 000 tonnes) pour approvisionner le marché congolais face à la rétention des stocks des opérateurs économiques. « L’argent investi dans l’acquisition de ce quota et le financement des opérations de pêche (qui se poursuivent), a permis d’obtenir des quantités importantes des poissons chinchards qui seront bientôt disponibles sur le marché congolais au juste prix.« , rassure le cabinet du ministre de l’économie nationale. Et de préciser que les importateurs congolais s’organisent en vue des opérations de vente.

Pour rappel, le secteur des produits surgelés est actuellement contrôlé à plus de 90% par des expatriés qui refusent d’appliquer les juste prix, au détriment des consommateurs congolais.

CELLCOM ECONAT

ECONAT

Ministère de l'Economie Nationale

×

By Econat

× Comment puis-je vous aider ?