Ministere de l'Economie Nationale

Programme du Gouvernement

Le 30 décembre 2018, la République Démocratique du Congo a organisé son troisième cycle
électoral après la promulgation de la Constitution du 18 février 2006. A la suite de l’alternance
démocratique intervenue dès lors, marquée notamment par la passation pacifique du pouvoir,
le 24 janvier 2019, entre le Président de la République sortant, S.E.M. Joseph KABILA
KABANGE, et le Président de la République entrant, S.E.M. Félix Antoine TSHISEKEDI
TSHILOMBO,
le Gouvernement mis en place en vertu de l’ « Accord FCC-CACH », dirigé par
le Premier Ministre, S.E.M. Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA, a élaboré et partiellement
exécuté, dans les deux premières années du quinquennat présidentiel, un programme articulé
autour de quinze (15) piliers, repris en quatre (4) grands secteurs d’activités : (i) le secteur
Politique, défense et sécurité ; (ii) le secteur Economie et finances ; (iii) le secteur
Reconstruction ainsi que (iv) le secteur Social et culturel.
Le présent programme découle de la Vision du Président de la République, des consultations
politiques qu’il a organisées en novembre 2020 et de la volonté du Gouvernement de l’Union
Sacrée de la Nation de traduire cette vision sous-forme de politiques publiques, c’est-à-dire d’actions,
de mesures et de stratégies concrètes destinées à atteindre les objectifs du développement de la
Nation résumés, notamment dans le Plan national stratégique pour le développement (PNSD).
Initialement évalué à 11 milliards de USD en 2020, le budget dudit programme a été modifié pour
intégrer notamment les effets néfastes sur l’économie de la pandémie à corona virus apparue en mars
2020, lesquels effets ont perturbé les prévisions initiales, conduisant à l’adoption à la baisse, à mi-
parcours, d’une loi de finances rectificative à concurrence de 8,4 milliards USD.
Pour la période 2021-2023 qui couvrira l’action du Gouvernement de l’Union sacrée de la Nation,
l’élaboration de ce programme repose sur le cadre budgétaire à moyen terme qui a accompagné la loi
de finances 2021. Ce cadre budgétaire permet d’appréhender les grands agrégats macroéconomiques
qui ont servi à la projection des grandes masses de recettes et de dépenses attendues ainsi qu’à leur
déclinaison par secteurs d’activités.
Le présent Programme détermine donc non seulement le contenu des actions, mesures et stratégies
arrêtées, mais aussi une indication de leur coût et de leur financement, ainsi que les contraintes et défis
majeurs à relever pour atteindre les objectifs de la Nation, sans oublier les garanties de bonne fin. Il
résume les principaux engagements pris par le Président de la République devant la Nation, à exécuter
endéans les trois (3) prochaines années du quinquennat.
Etant donné que le programme présenté en septembre 2019 à l’Assemblée nationale par le Premier
Ministre, Chef du Gouvernement sortant, n’a été exécuté que partiellement, suite à la dislocation de la
coalition majoritaire, le présent programme a repris, en vertu du principe de la continuité de l’Etat, les
actions et les réformes restées en souffrance, celles en cours et celles non encore réalisées à ce jour
le tout enrichi d’autres innovations tenant compte des attentes du peuple. Basé sur une approche
réaliste et optimiste, il reprend 343 actions, sélectionnées en fonction de leur impact et de leur visibilité,
parmi lesquelles certaines sont jugées prioritaires et emblématiques. L’impératif de la relance et de la
diversification de notre économie engageant le Gouvernement à ne rien négliger ni oublier, il contient
également d’autres actions, mesures ou stratégies qui ne se situent pas forcément dans le champ
temporel de l’action du Gouvernement de l’Union sacrée de la Nation.
En somme, par ces actions, le Gouvernement s’engage à faire de la République Démocratique du
Congo un Etat fort, prospère et solidaire, en marche vers son développement.
Jean-Michel SAMA LUKONDE KYENGE
Premier Ministre, Chef du Gouvernement

×

By Econat

× Comment puis-je vous aider ?