Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

S.E. Madame Acacia BANDUBOLA a effectué une descente dans quelques usines de fabrication de pain de la ville de Kinshasa.

Le prix et le grammage font bon ménage, la quasi-totalité des sociétés de panification vendent le pain en fonction du grammage. Un pain volumineux a un prix  et un pain moins volumineux vaut un prix bat. Et pourtant, les congolais doivent acheter le pain au prix réel du grammage car le pain est le produit de masse le plus consommé.

Cette problématique de la réduction du grammage du pain préoccupe au plus haut  point, le numéro 1 de l’Economie Nationale.

Le Mardi 29 Septembre 2020, Acacia BANDUBOLA MBONGO, décide d’affronter la réalité du terrain. Accompagné de son Vice-ministre Didier OKITO et du Ministre de Commerce Extérieur Jean-Lucien BUSA, ces 3 membres du gouvernement ont visité 4 boulangeries de la place.

A Pain Victoire, la patronne de l’Economie Nationale échange avec quelques vendeuses de cette denrée de grande consommation. Pour être rassurés de la qualité des pains, ce qui pousse ces hommes d’Etat à visiter la salle de production de l’UPAK.

Même exercice au Pain d’Or situé à la 12ème Rue Limété, ici, le Laboratoire de contrôle a attiré leur attention. A la Boulangerie Vimba, la Ministre Acacia BANDUBOLA a également procédé à l’achat de pain.

Afin de s’assurer du grammage réel au pain la Ministre de l’Economie s’est confiée à l’expertise de l’Office Congolaise de Contrôle, une entreprise de l’Etat, aux côtés du Ministre de Commerce Extérieur et des autorités de l’OCC, l’on a assisté à une séance académique sur le rôle exacte et les prouesses de cette entreprise en matière de contrôle dans le monde, puis s’en est suivi, la remise des échantillons par le Secrétaire Général à l’Economie Nationale, Célestin TWITE pour vérifier le grammage de pain recueilli auprès des sociétés de panification visitées.

A la suite d’une visite des installations de l’OCC, notamment, les laboratoires, le Ministre de Commerce Extérieur Jean-Lucien BUSA, étant qu’autorité de tutelle qui a pour mission de veiller sur la qualité des produits consommés par les congolais, s’en est réjouit.

L’Office Congolais de Contrôle a promis les résultats de ce contrôle dans un délai requis.