Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

Uncategorized

La Namibie reconduit le quota de pêche de la RDC jusqu’au 31 décembre 2022 (Officiel)

C’est une décision qui vient couper court aux rumeurs faisant état de la perte par la RDC de 6 millions de dollars utilisés pour l’obtention du quota de pêche de 27300 tonnes de Chinchards dans les eaux namibiennes. Dans une correspondance datée du 15 mars 2022, le ministre namibien de la pêche informe le ministre Congolais de l’économie nationale, Jean Marie KALUMBA YUMA de sa décision de reconduire, pour l’exercice 2022, le quota de pêche obtenu par le gouvernement congolais en Novembre 2021.

«  En vertu des pouvoirs qui me sont conférés par l’article 33 de la loi de 2000 sur les ressources marines, j’accorde , par la présente au gouvernement de la RDC, le droit des récolter à des fins commerciales, les 27300 tonnes métriques non capturés du quota de poissons chinchards pour la période 2022, ceci prenant cours à partir du 7 mars 2022 et expirant le 31 décembre 2022 » , peut-on lire dans la lettre du ministre Derek KLAZEN.

Le document rappelle que le navire qui devra être utilisé pour les opérations de pêche doit tenir compte de la main d’œuvre namibienne qui ne doit pas être inférieure à 55 %.

 » Il est prévu qu’à la fin de la saison de pêche, mon bureau soit informé sur les tonnes métriques de poissons réellement pêchés et le solde, le cas échéant. Le quota garantit que les chinchards doivent être pêchés au plus tard le 31 décembre 2022, car aucune prolongation ne sera accordé. », peut-on encore lire dans la correspondance namibienne.

Pour rappel, face à la résistance des importateurs de ces produits de grande consommation en RDC de respecter les prix concertés avec le gouvernement, ce dernier avait décidé de négocier un quota de pêche des chinchards à mettre à la disposition des opérateurs économiques congolais pour assurer le juste prix de ces produits sur le marché. Mais le processus a été confronté à plusieurs obstacles, notamment le temps pris par le gouvernement pour débloquer les fonds nécessaires ( 6 millions de dollars débloqués en Novembre). Les autres opérations de pêche qui devraient s’en suivre attendent toujours le financement.

La RDC a donc la possibilité de pêcher la totalité de son quota de Chinchards , pourvu que les fonds nécessaires soient débloqués à temps.

Depuis son accession à la tête du ministère de l’économie nationale, Jean-Marie KALUMBA s’est engagé dans le combat pour les justes prix des produits et services afin d’améliorer le pouvoir d’achat des congolais.

CELCOM ECONAT

Economie : Le juste prix s’applique désormais dans la vente des poissons chinchards.


C’est depuis ce lundi 26 décembre 2021 que les congolais peuvent désormais s’offrir un carton de :

-16M/30kgs est passé de 94000 FC à 64000 FC soit une épargne 30.000 FC

16+/30 kgs de 124.000fc à 94.000 FC

18+/30kgs de 132.000fc à 102.000 fc

20+/30kgs de 156.000 FC à 126000 FC

25+/30kgs de 150.000 FC à 180.000 FC

25M de 178.000 FC à 148.000 FC

25M Broken de 80.000 FC à 50.000 FC .

Ce prix juste va indubitablement avoir un impact positif sur panier de la ménagère. un kg de chinchards qui se vendait à plus de 6000 FC se négocie à seulement 2000 fc .
Une réalisation signée Jean-Marie Kalumba Yuma, ministre de l’économie nationale qui s’inscrit dans la droite ligne de la matérialisation du slogan le peuple d’abord prôné par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Celcom Econat

Le cadre macro-économique toujours sous contrôle.

Le Premier Ministre et Chef du Gouvernement sortant ILUNGA ILUNKAMBA a réuni ce mardi 16 mars 2021 à la Primature, le Comité de Conjoncture Économique pour examiner la situation socio-économique du pays et à l’international. Sur le plan international l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) projette une croissance mondiale de 5,6% pour l’année 2021, au national le pays doit travailler et produire en vue d’améliorer sa croissance économique.
Sur le plan national, le CCE note la stabilité du cadre macro-économique dans son ensemble grâce au respect des mesures contenues dans le pacte de stabilité monétaire signé entre le Gouvernement et la Banque Centrale du Congo (BCC). Pour la période sous revue du 6 au 16 mars 2021, le cours de change est stable. Le franc congolais s’est maintenu par rapport au dollar américain tant à l’officiel que sur le marché parallèle où il y a même une légère appréciation.

Read More

ECONAT

Ministère de l'Economie Nationale

×

By Econat

× Comment puis-je vous aider ?