Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

Baisse des prix des surgelés : Un groupe de députés soutient la démarche du ministre Jean-Marie KALUMBA pour le “juste prix”.

La baisse des prix des produits surgelés annoncé par le gouvernement est encore butée à une résistance des opérateurs économique. Mais un groupe de députés nationaux soutient la démarche du ministre de l’économie nationale , Jean-Marie KALUMBA YUMA pour le “Juste prix” sur le marché.

Réunis au sein du collectif des parlementaires pour l’action sociale, ces élus ont eu des échanges francs ce samedi 10 juillet avec le patron de l’économie nationale, dans son cabinet de travail. Leur principale préoccupation était de savoir à quand effectivement la baisse des prix des produits surgelés sur le marché comme annoncé lors de la neuvième réunion du conseil des ministres du gouvernement Sama LUKONDE. Ils ont eu des explications claires du patron de l’économie nationale sur le combat qu’il mène depuis sa prise de fonction pour protéger les consommateurs Congolais et faire respecter les textes légaux relatifs à la fixation des prix des produits sur le marché.

D’après le ministre de l’économie nationale, Jean-Marie KALUMBA, le travail effectué par les experts du ministère et les discussions avec les importateurs révèlent qu’au moins 36 éléments ont été incorporés injustement par les opérateurs économiques dans leurs structures de prix pour justifier la surfacturation sur le marché. Un comportement que condamnent les députés qui ont aussi évoqué la question sur la baisse des billets d’avion.

“Nous voulons soutenir la dynamique enclenchée par le ministre de l’économie, par rapport aux prix des billets d’avion à l’intérieur du pays et aussi par rapport aux prix des produits surgelés. Nous nous inquiétions du retard pris dans l’application des mesures gouvernementales prises à ce sujet. Nous sommes contents qu’il nous dise que le processus continue et que bientôt, il y aurait des accords interministériels qui vont être signés”., a précisé le député national Simon-Pierre IYANANIO, au sortir de l’audience avec le ministre de l’économie nationale.

Le collectif des parlementaires pour l’action sociale invite le gouvernement et les opérateurs économiques à respecter la législation en matière de fixation des prix. “Nous tenons à renouveler notre détermination comme représentant du peuple pour que les prix payés par les congolais, notamment pour les billets d’avion et les produits de grande consommation soient justes et conformes à la structure légale. Nous tenons à féliciter et encourager le ministre. Nous avons eu des discussions techniques avec le cabinet du ministre et nous nous sommes rendus compte que sa démarche respecte la loi”, a-t-il poursuivi.

Depuis l’annonce de la baisse notamment des prix des produits surgelés, à l’issue de la neuvième réunion du conseil des ministres, on assiste à un bras de fer engagé par la fédération des entreprises du Congo (FEC) qui refuse de se conformer à la nouvelle tarification, dénonçant une mesure qui ne prend pas en compte plusieurs charges des importateurs.

  • La CVM, la LMC et la DGM confirment la tricherie des importateurs

Cités par les opérateurs économiques d’intervenir dans la surcharge des structures des prix des produits surgelés, La Congolaise des voies maritimes (CVM), Les Lignes Maritimes Congolaises (LMC) et la Direction Générale des Migrations (DGM) avaient décliné toute responsabilité . Les responsables de ces entreprises et services publics de l’État l’ont dit à l’issue d’une rencontre, jeudi 8 juillet, avec le ministre de l’économie nationale, Jean-Marie KALUMBA. Ils ont rejeté les données fournis par les importateurs pour justifier l’exagération des prix de ces produits de grande consommation sur le marché.

Les interlocuteurs de Jean-Marie KALUMBA ont même affirmé qu’ils ne perçoivent aucune taxe sur les marchandises. Ils ont été étonnés de retrouver les noms de leurs services repris parmi les 36 éléments irréguliers insérés dans les structures de prix des importateurs et finalement élagués par le ministre de l’économie.

Pour rappel, selon le compte-rendu de la neuvième réunion du conseil des ministres, les chiffres suivant devraient être appliqués sur le marché :
Cuisses de poulet: moins de 10USD par carton de 10kilos contre 21 USD pratiqué (soit 4200 CDF le kilo);
-Poulet entier: autour de 10 USD par carton de 10kilos contre 28 USD pratiqué
-Côtes de porc: autour de 15USD par carton de10kilos contre 22,70 USD pratiqué
(soit 4540 CDF le kilo);
-Chinchards 16+: autour de 17 USD par carton de 30 kilos contre 42,90 USD pratiqué (soit 2860CDF le kilo).

Face à la résistance des opérateurs économiques, le ministre Jean-Marie KALUMBA YUMBA affirme qu’il ne va pas baisser les bras. Le patron de l’économie nationale promet de poursuivre un travail de toilettage des structures des prix dans tous les secteurs pour assurer le respect du “Juste prix” et protéger les consommateurs congolais. Il bénéficie, dans ce combat, du soutien du président de la République Félix TSHISEKEDI qui l’avait affirmé lors d’une interview accordée à la presse nationale à Goma.

Cellule de communication ECONAT

ECONAT

Ministère de l'Economie Nationale

×

By Econat

× Comment puis-je vous aider ?